Partager

J’ai entendu récemment quelques personnes qui m’ont raconté l’enfer qu’ils ont vécu pour régler la succession d’un proche décédé. Être désigné liquidateur témoigne d’une grande marque de confiance, mais peut aussi être un vrai cadeau empoisonné. Pour en limiter les désagréments, on peut faire en sorte, de son vivant, de préparer le terrain le mieux possible.

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous sur LesAffaires.com. Vous devez être abonné pour lire l’article.

Articles récents

Réforme du Droit de la famille

Le patrimoine familial est toujours obligatoire Cliquez ici pour en savoir plus   Du nouveau

Voir plus

Attention à l’impôt sur le revenu étranger!

Dans le beau monde de la fiscalité, on rencontre parfois des aberrations. Par exemple, recevoir un

Voir plus

Immobilier: que peut-on déduire lors de la vente?

On ne paie pas d’impôt quand on vend sa résidence principale, on l’a souvent répété ici.

Voir plus